#1 Ma première cata capillaire – le décapage… Petit zoom sur mon parcours et mes erreurs capillaires : on veut toujours ce qu’on n’a pas ! « Chassez le naturel il revient au galop » …

Les personnes aux cheveux raides rêvent de volume et de bouclettes, mais quand on a une crinière bouclée, on rêve d’avoir des cheveux lisses et sans frisottis. Les blondes veulent être brunes, les brunes noiraudes, les noiraude rousses et les rousses brunes… N’est-ce pas 😊 ?

Je suis passée par là bien-sûr, comme vous l’avez constaté, mes cheveux sont châtains cuivrés, volumineux et bien bouclés. Aujourd’hui je les adore, car j’ai appris à les dompter et à les apprécier tels qu’ils sont, mais à une époque c’était bien différent.

Erreur No 1

Je voulais absolument des cheveux lisses. Je ne voulais même pas essayer de m’occuper de mes cheveux bouclés, je les voulais simplement lisses. Bon il faut dire que j’avais 15 ans, ado qui se cherche, pleine mode des cheveux lisses comme des baguettes et donc on veut ce que la mode veut. J’ai donc demandé un fer à lisser pour Noël et là j’ai commencé à me lisser les cheveux quasi tous les jours.

Au début ça va, ils sont beaux, lisses, mais le jour du shampoing arrive et comme on aime trop cette texture on recommence à lisser et à lisser. On se trouve trop belle, passer les doigts dans les cheveux lisses et doux ahhh quel bonheur.

Ensuite on en a un peu marre de perdre 1h le matin à se lisser les cheveux, on essaie de limiter les lissages, et c’est là qu’on découvre les dégâts : cheveux secs, cassants, fourchus. On essaie de les laisser naturels mais à cause du fer, les boucles sont cassées donc pour ne pas avoir une tête de Hagrid dans Harry Potter, on continue de lisser et le cercle vicieux continue.

Erreur No 2

C’est à ce moment-là, vers 18 ans, que j’ai eu la super idée de me les colorer plus foncer, brun très foncé presque noir, en image ça donne ceci :

P1000629.JPG

Arf mais comment je pouvais ne pas me rendre compte que j’avais une tête pâle, ça me donnait l’air sévère, bref ça ne m’allait pas du tout.

Mais bon en bon ado qui se respecte, j’ai continué les lissages, les colorations, j’ai même eu une frange, comme si c’était pas assez moche il a fallut que j’en rajoute :

P1010573 (2).JPG

Avoir une frange pour une bouclée = lissage obligatoire… Bon ça ne changeait pas grand-chose comme je les lissais tout le temps.

Erreur No 3 – la PIRE de toutes

Ensuite vient la grosse catastrophe capillaire : j’en ai eu marre d’aller tous les 2 mois chez le coiffeur pour me faire les racines, j’ai donc souhaité retrouver ma couleur naturelle. J’allais dans un salon de coiffure frédéric moréno à Fribourg centre (ouais je balance c’était tellement une connasse et une cata je suis obligée) ma coiffeuse habituelle n’y travaillait plus. Je discute avec la coiffeuse présente et lui annonce que je veux retrouver mon châtain. Elle me dit que je dois passer par la case décapage, je ne sais pas ce que c’est, je lui demande si ça nuit aux cheveux et elle me dit « ça abime un peu les cheveux mais quelques bons masques et c’est réparé »

Non mais quelle connasse !!

Si j’avais su ce qu’était un décapage je me serais barrée en courant ! Mais non, coup de tête, erreur fatale, je dis « ok » quelle connasse !! Hahaha (aujourd’hui j’en ris heureusement)

Donc la cata commence, en plus elle ne savait pas du tout ce qu’elle faisait, elle est partie genre 15x demander à sa collègue de l’aide, encore une fois si j’avais été un peu plus maligne j’aurais pris mes jambes à mon cou (connasse !!^^) rien que le mot « décapage » ça aurait dû me faire tilt… mais bon c’est en faisant des erreurs qu’on apprend…

donc un décapage c’est quoi ? C’est enlever les pigments du cheveu afin d’enlever les résidus de coloration = un procédé chimique qui bousille complètement vos cheveux de la racine aux pointes.

Elle me fait sa merde comme une débutante, en plus cette connasse m’avait fait un dégradé à 2cm de la racine, genre immonde et vraiment raté, la cata jusqu’au bout quoi !

Ensuite elle sèche et là on voit le résultat : raté. J’avais à peu près retrouvé un châtain, mais pas le mien (normal c’est impossible quand on enlève tout pigments du cheveux) mais le pire c’est qu’il y avait des tâches noires un peu partout… un petit dalmatien !

ARRRHGGGGHHHH… elle me propose de revenir le lendemain pour récupérer. Mon dieu mais je n’aurais jamais dû, j’aurais simplement de l’aller chez un coloriste ou quelqu’un qui savait ce qu’il faisait. Mais là encore, pov’miss je dis « ok à demain » …

Erreur No 4

Le lendemain j’y retourne et hop elle recommence à me torturer mes cheveux, enfin si on peut appeler ça des cheveux j’aurais plutôt dit un balai.

Je sors donc avec de la paille, sans exagérer, avec des reflets verts et une coupe affreuse.

Malheureusement je ne trouve plus la photo de ma botte de foin, j’avais probablement souhaité supprimer cela de ma vie hahaha

Mais j’avais un brushing donc ça allait encore ça cachait un peu la misère. Ensuite vient le 1er shampoing. Mes cheveux étaient tellement rêches, secs, poreux, vraiment de la paille. J’avais 3 couleurs : roux, vert et brun. L’angoisse, j’ai donc pleuré, pleuré et pleuré… J’ai filé m’acheter des masques bourrés de silicones, j’ai commencé avec les huiles végétales, je me suis ruiné dans tout un tas de soin.

Rien à faire. Mes cheveux étaient complètement brûlés, morts.

Donc quelques semaines plus tard après avoir à peu près tout essayé, le constat est très difficile : rien à faire, ils sont cramés, je dois juste attendre qu’ils repoussent. Mais quelle horreur, toujours s’attacher les cheveux, même attachés derrière en chignon cachés on voyait qu’ils étaient morts. Réellement déprimant.

On sait que les cheveux pour une femme c’est très important (en tout cas pour moi) c’était ma fierté et ma féminité. Bref, j’ai donc dû patienter, j’ai continué à me ruiner en espérant un truc miracle, mais voilà une fois le cheveu cramé on ne peut plus rien faire.

Je l’ai compris à mes dépends, les cheveux dans cet état n’absorbent rien, aucun soin, aucune coloration. Inutile…

Donc j’ai passé environ 1 an avec des cheveux affreux – j’ai franchement honte

Hyper poreux, des queues de rats sans forme et tricolore…  J’ai pas trouvé de photos, j’ai vraiment voulu supprimer cette partie horrible de ma vie lol.

A côté de mon bureau il y avait un salon de coiffure design, je passais tous les jours devant, il était magnifique et toujours bondé. Environ une année plus tard (c’est très très long quand on doit se regarder tous les matins avec des cheveux si horribles) mes cheveux poussent et je vois un peu d’espoir, mais ma coupe et ma couleur sont toujours immonde. Je décide de franchir la porte de ce salon de coiffure et la propriétaire a été très gentille et compréhensive. On a bien discuté, pris RDV, enfin une bonne coiffeuse, qui m’a dit la vérité : un cheveu si abîmé ne peut être réparé. Un décapage est très agressif pour les cheveux. La confiance installée, elle m’a fait une jolie couleur qui a bien uni le tout, une belle coupe. Après 1 ans mes cheveux redevenaient réceptifs aux soins et aux colorations. Mais je devais encore et toujours les lisser pour ressembler à qqch.

Enfin un peu de lumière

Ensuite, la sœur d’une de mes amies à Lausanne était coiffeuse, elle me propose un soin réparateur inédit pour essayer de remédier à ma catastrophe capillaire : le botox capillaire. J’ai beau critiquer les silicones aujourd’hui, je les ai bien remerciés de m’avoir sauvé mes cheveux à cette époque.

Un shampoing qui ouvre les écailles, un masque de kératine à mélanger avec un botox capillaire (de la silicone quoi), appliquer, laisser poser sous cellophane et rincer. Mais en tout cas ça a marché, j’ai enfin retrouvé une texture de cheveux à peu près présentable.

PFKIT014Anti AgeMasterKit

Les produits Myriam-K pour un botox capillaire 

Elle me conseille de le faire régulièrement, puis de me faire une dernière coloration la plus proche possible de ma couleur naturelle en évitant les racines pour qu’il n’y ait pas de démarcation, puis simplement laisser pousser. C’était en juillet 2012 date de ma dernière coloration.

Conclusion :

En résumé, j’ai souffert pendant 2 ans avec des cheveux absolument horribles, brûlés, morts, tricolores, informes, j’en avais honte et c’était très déprimant. J’ai appris qu’un cheveu affecté à ce point ne peut pas être sauvé, il faut juste patienter la repousse.

Tout ça pourquoi ? Pour une envie coup de tête de devenir noiraude, pour ensuite en avoir marre et vouloir revenir au naturel. Qu’est-ce que j’ai pu avoir comme regrets pendant ces 2 ans. En plus du décapage destructeur, c’était surtout ma coloration noire que je regrettais profondément, j’aurai beaucoup donné pour retrouver mes cheveux naturels.

Ensuite, je m’étais promise une chose : plus jamais de coloration ni de procédé chimique dans mes cheveux !

Bon mon article est déjà pire long, je vais continuer dans un autre article, je veux absolument vous parler de la suite, car ma promesse n’a pas tenu très longtemps, j’ai vite craqué pour un lissage permanent.

A toute pour le fameux lissage

Et vous, avez-vous déjà fait des colorations et décapages ? Quelles sont vos expériences en matière de colorations chimiques et décapages ? J’espère sincèrement que cet article vous dissuadera de faire ces erreurs 😉

2 réflexions sur “#1 Ma première cata capillaire – le décapage… Petit zoom sur mon parcours et mes erreurs capillaires : on veut toujours ce qu’on n’a pas ! « Chassez le naturel il revient au galop » …

  1. Veda LaGaffe dit :

    Moi j’avais pas les idées normales, ça me fait ça quand je suis enceinte… mais j’étais très blonde et j’ai été m’acheter une teinture noire à la pharmacie! Ce que je n’avais pas remarqué, c’est que dans le noir, il y avait des reflets bleus… Bleu + jaune = VERT!!!😅 J’ai dû me faire décolorer les cheveux, mais ma coiffeuse est excellente, alors ça n’a pas été si pire. Maintenant, fini les teintures maison et coiffeuse! #piregaffe

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s